Historique de la PNL

La PNL est une approche, née dans les années 1970, basée sur la cybernétique, la psychologie et la linguistique et elle est issue de la rencontre de John Grinder, alors maître adjoint en linguistique à l’université de Santa Cruz, en Californie et de Richard Bandler, déjà diplômé en mathématiques, alors étudiant en dernière année en psychologie. Richar Bandler s’était vu confier la tâche de rédiger des articles sur les cours et les ateliers de Fritz Perls, père de la Gestalt thérapie et il mettait en pratique ce qu’il apprenait en animant un atelier de Gestalt Thérapie pendant ses études et il invita John Grinder comme observateur.

Grinder fit observer à Bandler qu'il pouvait expliquer la plupart des questions et commentaires que faisait Bandler en utilisant la grammaire générative et transformationnelle de Noam Chomsky. Ils développèrent ensemble un modèle thérapeutique qu’ils appelèrent le méta-modèle. Ce fut leur premier livre : The Structure of Magic, Volume I (1975) (La structure de la magie).

Ceci marque la naissance de la PNL, qui est toujours en développement, à travers le monde.

Dans leurs débuts, John Grinder et Richard Bandler ont modélisé les travaux de Noam Chomsky sur la grammaire générative et transformationnelle, de Fritz Perls, de Virginia Satir qui est la mère de la thérapie familiale, de Milton Erickson qui est le créateur de l'hypnose ericksonienne, de Gregory Bateson auteur de la Double bind therapy qui traite de la schizophrénie, et des travaux de William Ross Ashby, auteur de la Loi de la variété requise et de nombreux travaux sur l’intelligence et les systèmes d’organisation et le développement de la cybernétique. La PNL est devenue une source d'étude du comportement humain. Elle cherche à comprendre l'être humain dans son fonctionnement et son expérience subjective.

La PNL n’est pas une science, mais elle s’inspire des pratiques et des savoirs relevants de démarches scientifiques ou reconnues comme telles.